• Accueil
  • > Poils blancs, la mort au tournant…

Poils blancs, la mort au tournant…

J’ai le regret de vous annoncer
que j’ai quelques cheveux blancs
depuis environ deux mois.

Enfin vous, ça va pas changer votre life. Moi si. Car je vais devoir les teindre pour me mentir à moi-même et donc, nécessairement, aller chez le coiffeur car je suis incapable de faire ça toute seule. Aller dans un salon de coiffure relève pour moi du défi : je déteste qu’on s’occupe de mon système capillaire.

Et si on commence à parler de poils, je préfère encore aller chez le gynecologue. Le gyneco a bac + 10 et on peut lui poser toutes les questions les plus saugrenues, il aura toujours une réponse. Le gyneco est rarement alarmiste et souvent rassurant. Le gyneco fait des efforts pour détendre l’atmosphère et lui au moins, il a de la conversation. Le gyneco en plus, et surtout, demeure un mystère. On se demande toujours comment il en est arrivé là, si il rêve de faire ce métier depuis qu’il est tout petit, si OUI ou NON il regarde la forme et la couleur de notre culotte, si OUI ou NON il se fiche qu’on soit épilée, à qui il est marié, si c’est quelqu’un de sérieux, si il rigole dans sa tête avec des jeux de mots foireux « elle… elle a un gros balais dans le cul hé hé hé » si, le WE il ressasse ses problèmes de bureau (la foune à Madame Judon, le fion d’Agathe Le Grisou, les hémorroïdes de Sandra Kulouchok) et si il peut en parler à ses copains pendant les barbecues « j’ai un souci au taf : une de mes patientes a tout le bazard qui dégringole…, tu sais pas quoi , j’ai une cliente qui porte des string en croco » etc…. À quoi il rêve la nuit et est-ce qu’il s’endort avec des images de foufounes qui défilent, à force d’en voir une toutes les demi-heure au moins. Même la salle d’attente est bourrée d’intrigues, il y a toujours un couillon pour accompagner bobonne faire son échographie, toujours une primipare qui se caresse le ventre l’air idiot et toujours des petits paquets de pub qui trainent et qu’il ne faut jamais lire, car ils traitent de problèmes dont on ignorait l’existence et qui foutent la pétoche.

Chez le coiffeur c’est différent. J’ai envie de tuer tout le monde à coup de rasoir électrique et surtout, quand la coiffeuse commence à me parler je suis à deux doigts de lui enfoncer son peigne dans le gosier. Elle ignore le monstre sanguinaire qui sommeille en moi et se réveille à l’instant où je m’assied et qu’elle commence à me poser des questions « alooooors, qu’est-ce qu’on fèèèèèèè ? ». Elle me tripote les cheveux, moi qui déteste ça, elle se permet de commenter la nature de ces derniers et surtout, surtout, même bien brieffée, elle va s’octroyer quelques libertés créatrices au nom de son bon goût de coiffeuse-visagiste, persuadée d’avoir du talent, si c’est la patronne t’es mort. Et puis, non contente de faire croire qu’elle a de l’or dans les mains, la coiffeuse adore les considérations médicales un peu flippantes : « et qu’est-ce qui va se passer si on ne fait rien ? la pointe se déssèche, entrainant la perte de vigueur du cuir et ainsi la chute de la capilosité para-keratinique, c’est pour cela que je vous recommande le spray vitaminé à 68 euros ». Elle va me proposer de la « lecture » (Voici-Paris-Match-Gala) pour tenter de détourner mon attention et puis, forcément, elle va se mettre à faire la conversation. Et forcément, elle va me faire pitié et je vais me sentir obliger de lui répondre. Va falloir se forcer à trouver des phrases cons « c’est sûr que les garçons et les filles… c’est pas pareils… », « c’est sûr que quand il fait beau, tout est facile », « c’est sûr que l’heure, ça tourne vite ». Ça peut me rendre facilement dingue et rapidement agressive. Je dé-tes-te aller AU coiffeur.

C’est sûr que, les cheveux blancs, c’est du souci…

14 Réponses à “Poils blancs, la mort au tournant…”

  1. Cousine Jeanne dit :

    MDR !!!
    Mais tu te sous-estimes : tu es tout à fait capable de faire la coiffeuse toi-même….
    surtout si tu es blonde : les notices sont très détaillées (et pis si t’es brune t’as qu’à changer de couleur…)
    et sinon, donne-moi l’adresse de ton gynéco, il a l’air hyper pro ;…

  2. Anne R. dit :

    Il devrait p’têtre aller chez le coiffeur ton gynéco. pour couvrir aussi ses cheveux bancs….! ;D
    Moi je les arrache, mais ils repoussent hélàs plus drus, pffff !

  3. marie-em dit :

    Mouahahahahahah !!!! Au royaume des coiffeurs, les sourds sont rois !

  4. Lux dit :

    Ca c’est un post qui me fait un bien fou, moi aussi je hais les coiffeurs mais comme ils possèdent un solide capital sympathie ben je passe pour une sale conne. N’empêche que depuis que l’une d’elle m’a sorti avec un air limite dégouté que j’avais « le cheveux poreux », je n’y ai jamais remis les pieds….

  5. Astrid La parisienne dit :

    Cela faisait bien trop longtemps que je n’étais pas venue me marrer et là je le regrette encore. C’est toujours un feu d’artifices, d’une efficacité à pisser par terre. Merci et merci aussi d’être méchante à ma place, c’est un régal !

  6. 4nuages dit :

    bien dit… enfin une qui me comprend !!
    … moi j’ai les cheveux courts et un peu blancs aussi… je dois y aller tous les 4 semaines… mAIS moi, j’aurai dit que je préfère aller chez le dentiste (faut pas exagérer quand même !!)
    ;)

  7. o'fil dit :

    OOOoh que j’aime ce post tellement réaliste!!! Que j’aime pas le coiffeur et pourtant, cette semaine, je dois y aller pour… ben une couleur et je vais penser à ce que je viens de lire chez toi!

  8. Mad dit :

    A propos de poils, moi celle que je préfère c’est l’esthé… ça m’intrigue et m’inquiète ces filles aux yeux brillants trop contentes de t’arracher des poils. Tendances sadiques? petites perverses ?
    Là je vis un grand dilemne : j’hésite entre Noémie, qui se fout totalement de me brûler et de me faire mal, et on peut le dire, ne fait pas dans les finitions… MAIS qui daube sur ses collègues et ses clientes (surtout les blondes-maillot intégral) , et n’hésite pas à parler grosse bouffe ou à partir dans des théories très à elle et absolument pas consensuelles (genre : j’aime pas les scouts). Résultat, comme elle s’interrompt pour parler, ça prend 3 plombes…
    OU BIEN : me remettre dans les douces mains de ???? (Naïma, ou quelque chose comme ça), qui fait ça très bien et très délicatement, mais s’efforce d’entretenir la conversation sur des sujets tout aussi passionnants que la hausse des températures, les projets de vacances (j’en ai pas…), sujets rendus d’autant plus palpitants qu’on les aborde les jambes écartées avec une fille qui vous scrute le maillot…

  9. martine dit :

    bravo ! et merci pour ces bonnes parties de rigolade en vous lisant !! continuez !!!!!

  10. Julay dit :

    T’es une furieuse toi ! Au rasoir électrique ça doit prendre des plombes !
    T’as encore le temps pour du shopping après ça ??

  11. scrogneugneu dit :

    je me reconnais tout à fait dans ce que tu dis! Je trouve aussi qu’on dit vraiment beaucoup de lapalissades chez le coiffeur (« les garçons et les filles c’est pas pareil, patati patata!). Perso je suis complètement poivre et sel (très salée) alors que je n’ai pas 40 ans, mes enfants ont des cheveux blancs (quelques) depuis l’âge de 3 ans à peu près. Je deteste allez chez le coiffeur mais faut bien y aller de temps en temps! J’aime encore mieux aller chez le dentiste (il ne fait pas mal le mien!)

  12. Paroulette dit :

    te lire me fait tjs autant poiler mon lapin!!!

  13. mamifée dit :

    La solution pour moi, depuis plusieurs années maintenant, ….c’est de ne pas y aller chez la coiffeuse! Ou si, juste pour la coupe courte et de rigueur quand on aime le pratique de se coiffer sous la douche: alors non, je n’évite pas la sempiternelle discussion sur la prochaine élection du maire, ni les soucis de varices de ma voisine, ni encore… (au fait, qui s’y intéresse?) alors je m’arrête et je me moque de toutes ces commères qui y viennent et n’ont rien d’autre à dire…..Demain matin j’y vais (deux fois par an à peu près, c’est encore supportable!)….et me voici tranquille pour un moment. Vous vous en fichez toutes, en moi aussi!!!!
    Par contre j’aime bine le ton de ce blog!

  14. dianette dit :

    je me suis toujours demandée pourquoi nos cheveux devenaient blancs et pas les autres poils. les autres on les voit pas et ils restent dignes. les cheveux on les voit et ils déconnent en blanchissant. Il y a de ces injustices dans la life…

Laisser un commentaire