Archive pour mars 2011

Le Complot des Courges

Lundi 28 mars 2011

Attention je crois que je suis sur le point de mettre au grand jour un des plus grands complots de l’histoire. Si tu m’écoutes, que tu lis la presse féminine et que tu veux ressembler à Kate Moss en mini-short sans la drogue, je te demande de lire attentivement les lignes qui suivent.

Car bientôt c’est le printemps et tu vis sous la dictature du maillot de bain et des gros titres genre « Être mince c’est facile ! » ou encore « Boostez la détox-attitude et devenez la bimbo de vos rêves ». Tu vas ouvrir le magazine et on va te présenter un tas de recettes à dégueuler, des trucs à chier en spray avec des infos du genre « pourquoi on aime le choux ? parce qu’il est riche en vitamines ! » ou encore « pourquoi on vote pour la courgette ? parce qu’elle est pleine de fibres ! », et toi, tu vas te dire, c’est vrai, un bon gratin de courgettes ça peut être utile et c’est vrai, le choux on n’y pense pas assez, c’est pas glamour, ça fait péter mais ça peut aider comme dit Cyril Lignac… En vérité on a surtout oublié de penser aux étés de merde qu’on se tape depuis nos seize ans et aussi qu’on a rarement les moyens de louer trois semaines en Corse, donc que le maillot c’est sympa, mais si comme moi tu as un mec breton pense plutôt à ta polaire qu’à ton maillot. Et si à l’heure qu’il est, tu hésites à prendre des engagements avec un mec breton sache que tu fusilles d’emblée toutes tes vacances. Une fille avertie en vaut deux.

Comme je suis ton amie je vais te livrer un vrai secret de copine : si tu es célibataire et que tu bouffes du choux, tu peux oublier pour les mecs rapport à l’haleine de chèvre fukushimatée que tu auras. Si tu as un mec et qu’il t’embrasse encore après une potée auvergnate c’est qu’il a alzheimer tout simplement et qu’il te confond avec la cuvette. Parce que le vrai souci avec toutes ces méthodes c’est au niveau de l’haleine et crois-moi c’est rapidement fétidissime. Je peux te donner des tas d’exemple, comme celui du jus d’orange le matin dont on vante les vitamines et qui instantanément, comme par magie donnera l’impression d’avoir gobé une crotte. Ou pire : l’utilisation de la clope comme coupe-faim qui nous délivre une odeur de tuyauterie vide et faisandée. Autre exemple : celui de la végétarienne, qui jette son dévolu sur les pousses de soja et propose des remugles qui nous font hésiter entre l’herbe verte macérée et le foin du hamster quand t’as pas eu le temps de changer la cage. Donc si comme moi tu as des vues sur Julien Doré, tu peux d’ores et déjà oublier les légumes verts et te consacrer aux carambars, c’est vachement plus fun.

Bref crois-moi mieux vaut sentir le caramel que le chou et tant va la cruche à l’eau qu’elle se brise.

Tu me remercieras plus tard.

et le petit quatrième…MMmmmm… ?

Samedi 26 mars 2011

Je pense n’avoir pas été assez claire, ou alors personne ne m’a comprise :

JE SUIS EN OVERDOSE DE CHIARDS.

Comme ça est-ce que c’est mieux ? Alors je ne vois pas pourquoi on me pose encore vingt fois par jour la question. Je caresse un chien ? Sourire en coin « dis donc, toi, t’as envie de cajoler en ce moment ! ». Je dis que je suis naz « Oh ! Oh ! Le petit… quatrième ? ». À croire que j’ai la gueule d’une fille qui voudrait encore vomir pendant des mois, se ronger les sangs à chaque échographie « mmm; on va vérifier qu’il a un cœur, une nuque, tiens… on voit pas bien ses doigts de pied… attendez j’appuie vous me dîtes si ça vous fait mal… », subir tous les commentaires « tu le portes haut : c’est un labrador ! » et tous les récits débiles des autres « moi à quatre mois on aurait dit que j’attendais des jumeaux, j’avais pris 3,589 kg et je ne supportais pas les petits pois ! », repasser sur le billard le fion à l’air, les tripes au vent et puis, recommencer à chialer dans mon pieu, seule, avec la nuit qui tombe dans une clinique bercée de hurlements de nouveaux-nés avec des stagiaires qui me demanderont tous les quarts d’heure si j’ai pété et comment ça c’est passé, et demain ! demain on essayera avec l’équipe de vous lever, vous regarderez droit devant vous pour ne pas tomber dans les pommes et vous pourrez vous brossez les dents !! Si c’est pas le pied !!

Merci mais j’ai donné. Sans compter que je suis super mauvaise en élevage et que je créé des êtres vivants qui de 2 à 5 ans ne sont que caprices et trépignements, on est pas loin du crime et du châtiment. Alors quand enfin je peux faire pipi sans avoir un machin agrippé à mes genoux, quand enfin je peux me coucher à 5 heures du mat sans avoir à me dire que dans une heure je suis de corvée de nichon, quand ça y est ce stade est franchi, crois-moi : je n’ai pas envie d’un quatrième.

J’ai tourné la page. J’ai donné ma Mac Laren et le petit manteau Bompoint en velours blanc auquel je tenais tant. Et quand une copine m’annonce qu’elle est enceinte, c’est terrible mais ça me fait horreur.

Ça s’appelle tourner la page et moi j’aime bien quand l’histoire avance.

Qu’est-ce que je fous ?

Lundi 21 mars 2011

Qu’est-ce je fous ? Je sais, j’ai du retard sur ce blog, je sais. Plein d’événements majeurs dans ma life de trentenaire désormais bien entamée, ont contribué au ralentissement de ce blog. D’abord je bricole des petits trucs dans la presse et ensuite j’ai un fils en sixième. Un fils en sixième ça veut dire primo que t’es une grande personne, avec tout ce qu’il y a d’haïssable dans le terme. Une grande personne ça mange des légumes cuits à la vapeur, ça dit des phrases aussi cons que « taisez-vous et laissez parler les grandes personnes », ça possède des amis qui butent les animaux avec des fusils et ça fabrique de la morve en écoutant des sonates de Chopin, bref être une grande personne c’est un peu une finalité en soi et c’est assez triste. Mais passons, j’ai donc un fils en sixième. Et vous ne le saviez pas, déjà que j’ai redoublé ma sixième ben là, je la triple. Je bosse tous les soirs comme une truie pour essayer qu’il ait des bonnes notes. Ben si c’est comme ça que ça marche. Je fous le paquet pour qu’il ne soit pas à la ramsse, parce que moi, j’ai pas la chance en me reproduisant d’avoir fourni des précoces à la société. Moi j’ai un fils que ça fait chier et dans son malheur il a une mère qui le comprend. Une mère ex-cancre, toujours dernière et qui a vu défiler un paquet de profs. Une mère qui veut que ça aille vite pour éviter le pire, une mère qui connaît la manipulation du corps enseignant sur le bout des doigts à force de les avoir observés des heures entières. Une mère qui devine les interros surprise, qui déjoue tous les tours, et une pauvre mère qui se tape pour la troisième fois la vie à Athènes au V° siècle avant JC, les médiatrices et aussi les compléments circonstanciels, autant vous dire que je commence à saturer. Mais bon, hier j’ai eu 17 en rédaction et on s’est tapé un 15 en histoire la semaine dernière, du coup on a fait péter les Granolas devant la télé.

Oui, c’est un peu pathétique mais je peux faire mieux. Comme ce livret d’exercices donné au second qui est en CM1 et qu’on a eu la flemme de faire pendant les vacances… la veille de la rentrée avec son père, on a fait une page chacun en imitant son écriture. On avait l’air sacrément cons.