• Accueil
  • > On a détesté les scouts

On a détesté les scouts

On a détesté les scouts, je sais : ça fait pas très chic d’écrire ça, ça fait un peu genre « je scie la branche sur laquelle je suis assise ». C’est comme de dire qu’on aime pas la Bretagne. C’est finalement assez tabou, vu que c’est une région merveilleuse, humide, grise et glacée. Ben pour les scouts c’est pareil.

Chéri répétait qu’il s’était éclaté pendant plus de dix ans chez eux, nos potes étaient routiers jusqu’à pas d’âge, nos copines encadraient les louveteaux l’été. Tout le monde a aimé le scoutisme. Sauf moi : petite, j’ai tenu une semaine. Une semaine pour me rendre compte qu’il fallait encore une fois, obéir, obéir et encore obéir. Et quand on avait le temps et qu’on avait bien obéi, on pouvait aussi rendre service, ce qui était l’éclate totale. Mais ne critiquons pas, je suis, une fois de plus, la seule à avoir détesté. Bref, je me suis mise sur une liste d’attente longue comme ta cuisse et on m’a un jour appelée pour m’annoncer qu’une place s’était libérée. On nous a dit qu’on avait du bol, qu’on était drôlement vernis, que Pfiou! ici c’est impossible d’avoir une place. Du coup, on était contents, on s’est équipés comme des cons, on a pris de la vaisselle en alu, des sacs de randonnées, une carte fidélité chez Décathlon, un béret, des insignes qu’on s’est fait chier à coudre en suivant parfaitement le schéma donné par la dame bénévole, on s’est cassé pour tout comprendre le vocabulaire « munissez vous d’un quart et n’oubliez pas votre Mowgli », au sein du groupe y avait pas grand monde pour nous aider du coup on a sollicité les vieux potes, bref on a suivi les consignes, chose qu’on refuse de faire habituellement. On a été plutôt dociles sur ce coup-là.

On était les nouveaux. Toutes les dames s’approchaient de moi avec des yeux ronds et me demandaient, du chamallow plein la bouche « ben !!! qu’ech tu fais là ? Ch’est diiiiingue ! T’as eu une place ?? Ch’est incrôôyable ! T’as un bol diinngue ! Ton fils va être avec Paul-Tancrède, c’est un sizennier hyperrrrr dynamique ! ». On ne comprenait rien mais on a essayé de jouer le jeu. On a dit « Bonjour Akela, oui bien sûr je ferai huit cakes pour le goûter de samedi », on a fait des cakes, on était à deux doigts de coller un auto-collant sur le pare-brise arrière, mais les enfants ont refusé, ils ont nous expliqué un soir qu’ils détestaient les scouts… Je sais c’est diiingue !!! On a dit « mais c’est impossible : tous les garçons s’éclatent aux scouts ! Regarde ton père !! Regarde l’Oncle René comme il a l’air intelligent lorsqu’il revêt son vieil uniforme pour lever les couleurs dans son jardin !! » Ils ont dit qu’ils trouvaient ça totalement débile d’appeler des garçons comme les animaux du Livre de la Jungle, nous on a répondu que c’était plutôt rigolo. On l’a joué discours pédagogique : « c’est quand même extra comme principe ! Quand tu écoutes Baden-Powell c’était quand même un chouette type ! ». On le pensait vraiment mais c’était peine perdue. Pourtant on s’est investi, on a préparé les promesses, on a participé « et ça ? hein ? c’est quoi comme branche ? Louis-Henri je te parle ! C’est un noizz… un noisetttt… noisetier ! Bravo, avec cela tu peux confectionner un… un… arrr… un arc ! », on a trouvé un sac de couchage avec matelas gonflable intégré qu’on s’est entrainé à déplier et redéplier toute une soirée. L’ainé continuait de geindre : « j’aime pas les scouts ! On fait que prier et obéir tout le temps ! » Une fois on a essayé de gruger le réglement pendant un week-end : on a caché des Mars au fond de son sac, mais les autres ont tout cafté, Akela a dit c’est INTERDIT et Chill (qui était mon préféré) a souri gentiment. On était fier quand il partait avec les autres, il était mignon avec son uniforme, on se disait qu’on préférait le savoir aux scouts plutôt qu’à l’anniversaire de Mikaël au bowling. Mais lui, notre fils, il était furieux, il faisait exprès de faire dépasser les pans de sa chemise pour nous contrarier.

Quand il est parti en camp c’était dramatique, il a dit qu’il irait jamais de sa vie faire popo dans un trou, on a menti et on a répondu »pourtant… c’est vachement sympa comme principe, je ne vois pas ce qui te gêne… », il a dit que son sizennier était un sale con et que sa tente prenait l’eau, que parce qu’il était le dernier arrivé les autres lui donnaient des ordres, on savait que c’était vrai mais on a attendu la fin du camp. La fin n’est jamais arrivée car le chef m’a appelée pour que je vienne le chercher. Ça c’était super mal passé : son sizennier lui avait promis de le tabasser sous la tente le dernier soir en guise de bienvenu. Ma belle-mère m’a avoué que son fils s’était fait viré des scouts pour avoir collé une claque à sa cheftaine (elle l’énervait avec sa guitare).

Ch’est dingue : on aura vraiment tout essayé ici…

13 Réponses à “On a détesté les scouts”

  1. isa dit :

    Du petit lait… et la crème pour le dernier paragraphe !

  2. Haude dit :

    Scout jamais, wouais ! mais fallait bien tenter ;-)

  3. Adeline dit :

    La longue cuisse, c’est la mienne ?
    Bon sinon c’est chouette, c’est tendance, je vais croire a la resurrection des morts moi en voyant le lapin litteraire a nouveau en vie ! Ca m’etonne pas que Chil soit ton préféré …:)

  4. laurence dit :

    Astrid tu es dingue comme fille ne change jamais!
    tu devrais faire comme moi et te barrer au moins pour qqs temps!
    je suis juste hyper déçue de n’avoir pas été conviée à ta soirée bling bling
    loin des yeux…….
    sans rancune
    Lolo

  5. Cousine Jeanne dit :

    Attends j’ai cru avec la réponse d’avant, que j’avais déjà fait un comm !!!
    C’est dingue le nombre de filles qui s’appellent Laurence…
    A part ça, les scouts c’est pire que les louveteaux : le camp dure 17 jours mini, tu reviens avec des balafres partout, ton uniforme version camouflage est devenu ta deuxième peau, mais tu trouves ça génial maintenant que c’est fini et que tu es confortablement en train de faire de l’iphone dans la bagnole qui te ramène chez toi….Je suis sûre que mes enfants adoreraient avoir un bon (il y a un sac à bons chez nous , une aide à l’éducation comme on dit) pour être privé de sortie scoute le WE….Ah c’est pas facile d’avoir des enfants comme on les imaginait pas…
    Aller, FSS Astrid et Kenavo !!
    PS : moi aussi j’aurai bien aimé être conviée à ta soirée bling bling !

  6. Mélou dit :

    Ah pétard, enfin qqu’un de normal……….Alors je te rassure, c’est la première fois que je rencontre ENFIN (bordel..) qqu’un qui a détesté !!! Ma soeur aînée en parlait avec des yeux pétillants de bonheur, mes cousines idem, du coup, paf, une place, mes parents m’y ont collé…et là, l’horreur, l’indicible, j’ai cru péter un plomb et faire un meurtre groupé, chier dans un trou (plutot crever), bouffer dans des trucs à moitié lavé, meme pas en rêve et comble du comble, j’ai remplacé au bout d’un an (ouais, j’ai tenu un an à un rythme ou je parlais à personne), la sizenière, ah, l’angoisse ce camp, une sizaine de tarés, j’ai rien fait, on a tout perdu, bref, plus jamais, et là, ma fille REVE d’y entrer, depuis septembre je l’en dissuade comme je peux (pas devant l’HOM einh, si j’avais pas putché, il y serait encore, à 3 mois de notre mariage, il faisait son dernier camp, j’ai bien cru partir en voyage de noce avec ses petits marins !!), bref, je lui fait peur « tu sais, tu vas dormir dans la forêt, parfois tu seras toute seule dans le noir avec des bêtes partout autour de toi… », j’ai pas réussi encore, elle doit rentrer en janvier, j’ai encore 2 mois pour finir mon boulot !!!!

  7. Leocadie dit :

    Moi aussi j’ai pas aimé…je n’y suis restée qu’un an…puis j’ai préféré partir pour faire de l’escrime …mes deux aîné y sont allés, le premier a voulu arrêter après son premier camps . Il dormait près de la porte de la tente qui était moyennement étanche, il a plu pendant 8 jours il est rentré trempé avec une bronchite carabinée…ma fille, elle, a aimé parce qu’elle avait sa meilleure amie et qu’elles étaient les préférées des cheftaines (ce qui énervait les autres…).
    Puis depuis on a déménagé dans les îles tropicales, cocotiers et palmiers…sable blanc et mer turquoise…alors maintenant le samedi c’est plutôt anniv de Kévin au bord du lagon…c’est moins chic mais plus exotique! J’ai bien entendu des grincements de dents familiaux mais ils sont à 22000km… le scoutisme et les soirées rallye en maillot et paréos ça passe moins bien!

  8. mpi dit :

    quand je pense qu’il y a des mères qui s’inscrivent en même temps que leurs enfants pour mieux les accompagner dans cette activité … vrai de vrai c’est arrivé dans mon coin … elles ont tout fait comme leurs louveteaux et louvettes promesse, écusson et uniforme … quand on a du temps et de l’énergie à donner on ne compte pas mais là c’est limite sado maso …. peut être que toi aussi Lapin tu devrais t’investir un peu plus pour tes lapereaux : ta vie serait tellement plus mieux !!!! (remarque pour faire tes vide greniers tranquilou tu pourrais peut être inscrire ton Homme !)

  9. ciboulette100 dit :

    C’est pas zoli, zoli, zoli, Lapin-Chéri de plomber le moral des troupes ! Mes deux derniers ont donné aussi largement leur contribution aux scoutisme, le vrai, le nôtre, si tu vois duquel je cause… Tant qu’on a été dans le sud-ouest, ils se sont éclatés, l’ambiance était très bonne, revenus en Maine et Loire, ça a duré le temps de le dire, à la première sortie, Louloute a claqué le museau d’une fille de colonel qui faisait péter les galons de son père. On a arrêté là, les frais. Mais, c’est comme tout, ça dépend sur qui tu tombes.

  10. Anne dit :

    Non pas la seule, mon aînée à détesté et a rompu le bail bien avant la fin de la 2ème année (Jeannettes, nom pourtant prédestiné à notre Jeanne) !!
    Raisons ? : pas docile, pas aimé la promiscuité, le popo dans le trou, etc etc
    Mon second s’éclate lui apparemement… caractère opposé ! ;-)

    ‘Faut pas forcer !!!!!
    … même si « ch’a devait déplaire bôcoup à papa-maman » !!!!

  11. Julay dit :

    « Les Scouts ? … Connais pas… »

  12. liliba dit :

    Morte de rire ! Ici, tous scouts de père en fille et de mère en fils… Et ils en redemandent ! (et moi aussi, les samedi aprèm toute seule, c’est jouissif, quand aux week-end sans enfants, le pied intégral, vive le scoutisme !)

  13. Chonchon dit :

    Voilà qui fait plaisir à lire, surtout de la part de quelqu’un qui a testé… Ce que je connais des scouts, c’est juste ces défilés pitoyables de petits garçons déguisés, guiboles fragiles et gros godillots, chaussettes qui tombent quelle que soit la saison et barda qui leur courbe le dos… Les noms du livre de la Jungle, j’ai jamais compris et ces espèces de remise de prix devant tout le monde, non plus… En voyant ce spectacle (invitée extérieure et non avertie), j’ai vu Pétain sourire. Bref. Cessons le mauvais esprit…
    Juste bravo d’avoir entendu vos fils. J’en connais qui… (et qui seraient incapable de supporter ce qu’ils infligent à leurs petits… mais c’est un autre débat !). Et si c’est pour se débarrasser de ses enfants le we, on se demande pourquoi certains sont devenus parents…

Laisser un commentaire