LA VENTE PRIVÉE DE BRIGITTE

J’avais juré de ne plus y mettre un orteil, mais Marie-Bru m’a saisie au pied du lit sur le parking de l’école « Tu viens avec nous ? On va toutes à la vente de Brigitte, allez, quoi ! Viens ! ». Dans un moment de solitude j’ai accepté, après tout je n’ai rien de prévu de spécial ce matin et je n’ai parlé à personne depuis cinquante-quatre jours. Pourquoi pas ? Nous y allons toutes à pied, moi avec mon dernier et elles avec leur armée de papes : Benoît, Calixte, Sixte et Clément. À peine arrivée, je le regrette. Deux mouflets empestent la merde, et dans le salon de Brigitte, toutes ses copines exposent leurs saloperies. Le premier petit stand est animé par une copine de Brigitte qui peint des aquarelles d’hortensias. Hormis le sujet un peu cul-cul, il va de soit que la copine n’a aucun talent, les hortensias sont misérablement fades et plats. Je passe au second stand : des cadeaux personnalisés. La belle-sœur de Brigitte peint sur porcelaine, elle écrit le prénom de vos enfants avec le dessin d’un petit camion par exemple. À peine ai-je manifesté une pointe d’interêt en me penchant sur un bol, qu’elle se jette sur ses créations pour en expliquer le principe : « enfin, je peux aussi faire un tas d’autres motifs », dit-elle avec l’air d’une artiste ayant inventé de nouvelles conventions picturales. Le troisième stand est celui de la dernière chance, il va bien falloir raquer à un moment… c’est impossible de repartir les mains vides, cela voudrait dire que … vous trouvez… tout… moche ??? Ou encore que vous avez des oursins dans les poches ??! Le troisième stand est donc celui de la broderie « sac à goûter », « sac à linge », « sac à chaussettes » ou encore « sac à culottes ». Et à côté une pile de cartons d’invitations pour la vente de demain « Pif et Paf, nouvelle collection de jouets en bois, vente exclusive de Noël », et tandis que je lis le tître, une bonne âme me glisse à l’oreille « c’est une veuve atteinte de la phytokanlose qui organise cette vente, tu ne vois pas qui c’est ? Son fils s’est fait opérer l’année dernière des orteils, il ne lui en reste que sept… ». Je regarde mon petit garçon, j’ai tellement de chance…Et puis… c’est bientôt Noël. Alors je craque pour un sac à pinces à linge, sous l’œil bienveillant de la bonne âme qui refait d’un geste sûr le nœud de son foulard en soie, avec un grand sourire doublé d’un hochement de tête qui signifie « Vous avez raison… on a toujours besoin d’un petit sac à pinces ! ». Et voilà comment j’ai déchiré vingt-deux euros en trois minutes : du racket organisé…

35 Réponses à “LA VENTE PRIVÉE DE BRIGITTE”

  1. ludi dit :

    ahlala non je ne souhaite pas devenir comme ces pinces sans rire ( il existait pas en sac celui là ?) organiser des ventes privées , ça rime a quoi, moi je fabrique avec mes petites mains pour offrir, ou parce qu’on me demande …

    elles n’ont rien d’autre a faire ? je sais pas moi lancer la énième machine de la journée, vider le lave vaisselle ? faire la poussière … bref un vrai quotidien de mère au foyer ( petite pensée pour une amie qui vient d’enterrer sa machine a laver aujourd’hui , 3 enfants ça promet….). Elles payent quelqu’un pour le faire a leur place ?

    dis voir lapinmalin tu les a mis a l’école catho du coin tes mioches ?

    ici c’est moins glam’ Mercredi on frappe a ma porte , c’était ma charmante voisine d’en face 3 mioches tous plus horribles les uns que les autres ( pourtant j’aime les enfants , mais eux partent avec un handicap ils ont des prénoms américains, je hais ça …)
    Tu fais rien vendredi soir ? heu….
    parce que je fais une réunion tuppp’ arghhhhhhh ca existe encore ca ?j’ai failli m’évanouir mais j’ai réussi a lui sortir qu’en période de noel ce n’était pas ma priorité … et la voilà qui enchaine que : elle va commencer un stage pour devenir masseuse pour bébés et qu’il faut qu’elle valide des massages , alors que comme j’ai mon fils qui a 5 mois elle viendrait le masser …. heuuu c’est quand que tu me demande mon avis la blondasse avec ta couleur queue de vache? j’ai failli l’étrangler , je me suis retenue de pas lui dire le reste que si elle touche un cheveu de mon fils que je la réexpédie dans son salon sans qu’elle touche l’herbe qui sépare sa maison de la mienne…. bref j’ai sorti poliment un : « on en reparlera  » et je me suis excusée car je devais aller plumer mon autruche ..
    non mais ohhhh
    bref tu me comprendra certainement , on ne nous la fait pas à nous les vrais desperate housewifes …

    Ludi

  2. Martin dit :

    Et bien c’est toujours aussi bien.

    JE les vois toutes ! Un seul conseil: Et si « elles » tombaient sur ce blog ? Les Brigitte, Astrid et toutes ses copines ? Lapin fait comment ?

    Bon, encore !

    PS: Top « L’armée de Papes » !

  3. nath35 dit :

    salut lapin! alors le coup des orteils…ça me fait vraiment plier de rire….il ne manquait plus qu’ça dans ton école….et la phytokanlose…je crois que ça n’existe qu’ici aussi!!…..mais quelle malédiction est tombée sur cette école?????
    et les ventes, purée depuis le temps que tu avais dit que tu n’y mettrais plus les pieds……là c’était raté!…..
    allez haut les coeurs en ce jour adoré des mères au foyer: bon mercredi les amies!!! encore heureux il fait beau…..
    la biz
    nath35

  4. As dit :

    j’y ai pensé aussi au coup du « lapin malin grillé »… pas grave, lapin viendra me voir et on pleurera ensemble…

  5. SLM dit :

    C’est clair !! moi j’ai eu le coup samedi au Marché de Noël d’une Maman de l’école qui vendait ses produit à l’ALOES.. l’horreur, j’ai eu le malheur de lui demandé par politesse si ça marchait et me voilà emberlificoté pendant 1/4 d’heure : « cette crême est parfaite pour tous les petits bobos des enfants, et ce déodorant génial : ne tâche pas, pas de sel d’aluminium. cette creme hydratante serait parfaite pour toi qui a la peau claire et fragile…. »
    bref heureusement que les enfants étaient là, trépignant d’impatiente pour qu’on aille chercher le sapin …
    Moi pauvre cruche j me suis barrée en lui disant « ca à l’air très bien tes produits, mais je suis DESOLEE je n’ai pas le temps là, tu es là pendant tout le marché de Noel ? j’essaierai de repasser pendant le week end  » !!!
    Tu parles je l’ai croisée hier dans les couloirs de l’école, en la saluant d’un bonjour super speed !! genre je m’en sors pas avec mes 3 mômes à aller chercher !!!

  6. Martin dit :

    Lapin Malin Grillé ! Amusant cette phrase… En tout cas, comme on dit par Villedieu: Pourvu que ça dure !

  7. Sarah dit :

    bravo pour l’armée de papes, excellent !!! et perso, on ne devrait jamais faire confiance à une femme qui s’appelle marie-bru ;-)
    sinon à rennes, j’ai vu un truc qui avait l’air chouette, c’est une créatrice qui fait aussi des ventes privées, mais pas d’horthensias, ça peut changer un peu…
    http://www.constancevilleroy.com/news.php
    (je ne fais pas de pub, je ne la connais pas ! mais j’ai reçu une invit pour une vente à paris, j’ai vu que son atelier était à rennes et j’ai pensé à toi et à toutes tes vendeuses de bols personnalisés !)

  8. As dit :

    Moi je ne me fais plus avoir depuis le jour où j’ai dû accepter une vente Flexiplastoc dans une ville de province dont je tairai le nom par peur des représailles (ahahahahhah). J’avais dit « oui », ne connaissant pas le principe, et aussi parce que je voulais me faire tout plein d’amies. Finalement, je suis repartie avec 21 euros en moins dans mon sac à main pour un espèce de plat tout mou qui prend la poussière et que je n’ai utilisé qu’une fois (maintenant il sert de grotte à superman). En plus je ne me suis pas fait d’amies car y avait personne à cette vente à part la grand-mère, la mère et la tante de la nana. C’est con hein ?

  9. Martin dit :

    Lapin Malin. J’ai une amie expatriée…. dans une Préfecture du sud ouest qui m’a raconté qu’il y avait des « cafés organisés » aprés la dépose des niards à 13H30. La même m’a raconté une histoire adultérine dans un dîner nantais, avec réglements de compte en cuisine, et tronches des convives… Chabrolien quoi ! Bon ENCORE D’AUTRES HISTOIRES ! Addict !

  10. Mama dit :

    Lapin Malin, tu es trop forte!!!!
    Lance toi dans l’expatriation, tu serais tout de suite la reine des femmes d’expat !!!
    C’est tout pareil mais en mille fois pire car en + tu as le statut de ton mari qui te concède le droit de t’assoir ou de rester debout, de rentrer à pied ou d’avoir un chauffeur, d’organiser les diners qui vont bien ou de d’avoir la chance d’être sur la liste d’attente…
    Bref, tu as d’avance gagné le diplôme es ‘je m’en sors dans tout type de situation car je sais m’adapter et capter l’once d’intelligence qu’il reste en chacune de ces femmes lobotomisées…. » euh pardon là c’est mon coeur qui parle!!!!
    Allez continue, tu es mon rayon de soleil dans la grisaille parisienne (oui oui j’en suis revenue de l’expat ;) ))

  11. L'oie blanche dit :

    Lapin malin, vous avez un mauvais esprit talentueux et un oeil aiguisé sur la vie sociale dans les trous paumés de province….j’y habite aussi mais j’avoue que ce n’est pas aussi trash que chez vous, les carrés H et les vestes Saint James sont quand même de + en + rares et j’arrive même à refuser rapidement et poliment des cartons pour des ventes à la sortie de l’école sans devenir une paria – essayez la vente de lingerie ou de sex toys histoire de secouer tout ce petit monde !!

  12. sophielastyliste dit :

    Chère Lapin malin.
    Je suis preneuse pour Noel 2007 pour organiser une vente privée-spéciale-dédicace du best seller « Une vie bien comme il faut » saison un.Je garantie une bonne pub,et je reserve une bonne dizaine de tomes pour mes cadeaux!
    La suite!la suite!

  13. Martin dit :

    Bon ? La suite ! Tout notre bureau ( femmes et hommes) attend .

    Pfff. Et je suis le RP de ce blog en plus, alors je me grille sans suite

  14. Calixte dit :

    Bon blog, corrosif, fun et drôlissime !
    Petit bémol : que devient-on en province sans une Marie-Bru, dont la vocation quotidienne inaliénable, semble être nourrie par le mortel ennui qu’elle croit permanent chez nous ?
    Creusons un peu. Il me semble, Lapin Malin, que vous n’avez vraiment pas de chance. Les ventes qu’on vous propose sont toujours un ramassis de merdes à 20 euros( niveau prix, moi je trouve que c’est pas cher par rapport aux ventes privées en général), les merdeufs qui vous entourent sont toujours ou des Marie-Chantal perdues dans les limbres des 80teen, ou des blondasses échappées du supermarché, l’éternel chouinegomme aux lèvres … Non, décidément, vous n’avez pas de chance.
    Une Parisienne exilée en province connaît toutes les turpitudes de la solitude, parce qu’une parisienne, ce n’est pas une personne comme les autres. Elle a déjà tellement vu, tellement vécu, elle est si habituée à être au courant de tout, dans tous les domaines. Une Parisienne est une affranchie. Les provinciales sont des esclaves. Esclaves des ventes privées d’abord. Que sont les ventes privées : le début du parcours initiatique de la mère au foyer. On ne vient pas pour y être présenté, ou se faire des amis, on vient parce que le fait d’être invité marque la première initiation réussie, vous êtes « invitable », on vous offre la possibilité de faire vos preuves.
    Ensuite, c’est l’invitation à dîner sur l’excuse de la suggestion des connaissances lointaines communes. N’est pas invité qui veut ! Après, si vous daignez rendre l’invitation, vous rentrez dans la troisième étape initiatique : vous avez intérêt à avoir bien préparé la codification de votre intérieur : accueillez vos invités en bottes surélevées, mais ayez au moins par ci par là, un peu de toile de Jouy et quelques cadres sages où la béatitude de vos enfants s’étale au côté de jeunes mariés radieux et haut de formés, ayez la parole sevrée et les yeux baissés, ayez le langage amoureux qui sied (« Mon coeur » ?) !
    Ce que je constate dans vos réflexions, c’est que si Marie-Bru est une esclave, une « BCBGvictim », nous ne sommes éloignées que par un cousinage pas si lointain. Maintenant, cetaines sont plus esclaves que d’autres, parce qu’en province, il faut assurer le parcours initiatique, ou alors … Posséder à l’avance les cartes qui ouvrent toutes les portes, les cartes de l’affranchissement (on se fout du qu’en dira-ton, on a besoin de personne, puisque nous on a un nom, un passé, des super potes géniaux ailleurs !). Ceux qui détiennent ces cartes peuvent à loisir jouir du ridicule de ceux qui se fatiguent à les recevoir… mais esclave un jour, esclave toujours ! Enfin, on est quand même bien content d’aller à des trucs qui nous emmerdent, parce que parfois, la grasse mat café clope à la maison, dans la cuisine, à écouter les nouvelles d’un Paris qui devient trop lointain pour qu’on en rayonne encore … ça fait chier !

    Lapin Malin en tout flatté, vit aux dépends de celui qui l’invite ! Attention , Lapin Malin va devenir grand, un jour c’est Lapin Futé qui va manquer de charité !

    Cette leçon ne vaut pas un fromage, nul doute. mais pour la morale : on attend la suite !

  15. Martin dit :

    Ce blog devient THE carrefour ! Le commentaire de Calixte, fort bien écrit d’ailleurs, résume assez bien les faits, confirme une situation et appelle à …La suite !

    Lapin Malin va t -elle s’intégrer et bientôt présider l’APEL ? Ou repartir en devancant son mari, qui devra rester en poste jusqu’à la rentrée ?

    Ou fuir avec le Curé de la paroisse, membre du Renouveau et qui affirme avec des yeux ronds et une bouche banane :  » Jesus est ouf » !

  16. ludi dit :

    je trouve ces derniers commentaires bien moralistes, mais aussi très réaliste, mais je n’ai qu’une chose a dire , vivez le au quotidien et j’espère pour vous que vous en saurez tiré les mêmes pointes de cynisme et d’humour que notre lapin préféré et cela n’est pas donné a tous …
    mais je remarque que ce n’est pas sur un article de vie quotidienne que vous piquez , mais sur la vie sociale…. venez la vivre ici en province et on en reparlera….

  17. Martin dit :

    BON LA SUITE !!!

    MOIS JE SUIS FAN et je veux l’éditer !!!

    Vive lapin Malin et ses lapineries !

  18. Muriel dit :

    Délicieux, merveilleux ! Et après, j’aimerais tellement vous lire dans un compte-rendu sur l’enfer de Noêl en province…Mais, aussi bien, c’est toujours très bien !

  19. nath35 dit :

    ah ah cher martin, je ne pense pas que lapin malin partira avec les curé du renouveau, car la connaissant, elle déteste les dévisseurs d’ampoules…..(tu sais ceux qui font les marionnettes quand ils chantent des chants de jésus!)…hihihi on s’marre bien!
    à bientôt
    nath35

  20. Opio dit :

    mais quelle pépite sur laquelle je viens de tomber là, merci Capo pour le lien, j’ai hate de rentrer chez moi pour lire tout ça d’un trait pendant que mes filles gribouilleront à loisir les murs de mon couloir

    je sens que je vais enfin trouver un argumentaire à la mesure du harcèlement que me fait subir mon mari qui rêve de… partir en province…

  21. Lyse dit :

    bonnes ames ou mauvaises ames je ne sais pas
    toujours est il que depuis que j ai quitte Paris, socialement je m emmerde, et je m emmerde moins toute seule qu a comparer le beau bb de Marie Bru qui a 6 mois fait du 1 an avec celui de Claire Chantale
    et que sans ventes privees, gala de charite, cafes etc je serais tranquilou en train de prendre mon cafe au bord de la mer (oui ici il fait encore tres beau sud sun )

  22. la tribu d'Oscar dit :

    Juste un petit mot pour dire que ce blog est top, que je guette un nouveau post pour rire un peu en province et me dire que je ne suis pas la seule à être invitée au musée des horreurs.

  23. Martin dit :

    Nath 35 !

    En passant ce soir sur le web, je découvre ce pseudo !

    Chez Lapin, c’est THE salon ! Moi qui suis en plus ce we au coeur du Royaume de notre star. Plus^prés de la mer, quand même

  24. Barnabé aime le café dit :

    c’est tellement vrai ; c’est tellement juste !!!! juste morte de rire ;-) ))

  25. lapinmalin dit :

    Mes amis, mes amis !
    Comme je suis contente que mon blog soit un lieu d’échange et de rigolade ! Ma vie en Province aura eu le mérite de créer tout cela. Merci de tous vos commentaires qui m’aident à avancer dans cette horrible petite ville qui sent le pipi, où il pleut en permanence, Rennes au milieu de laquelle coule la Vilaine… Comme disait les rita « Y a d’la hai-ne ».
    Allez by ! by ! les huîtres !

  26. capo dit :

    salut lapin
    je me suis permis d’envoyer ma tribu via lien sur ton blog de ouf , tellement je me marre que je pouvais pas garder ça pour moi , qu’on aurait appeler cela de l’egoisme pur .
    je suis fan .
    en attendant , je lis que tu es rennaise …
    j’ai une pote qui debarque à rennes [ et qui au passage flippe grave de se retrouver à ce genre de vente d'initiée ]
    alors si t’es une filles sympa … p ‘têtre tu lui ferais bon accueil ??
    sans vouloir te bousculer bien sur …
    franchement shui folle d’ecrire ça , mais à te lire , je me dis qu’y à peut etre compatibilité possible …

  27. cocophonie dit :

    bien cher Lapin
    voilà déjà qq temps que je voulais te féliciter pour toutes les réjouissantes lignes écrites de ta patte… je n’osais, mais au diable la timidité !!! c’est chose faite !
    tu as raison de dire que Rennes sent le pipi et qu’il y pleut tout le temps… viens donc à la campagne : ça sent les feuilles mortes, la terre fraîchement labourée, et il y a ce silence exquis lorsque tout est gelé comme hier… Et ici, pas de pluie sale et noire, juste une bruine hydratante… Le pied, quoi !!! Allez, passe la rocade et viens donc y faire un tour avec Chéri et tes mouflets, qui sont acceptés.

  28. Martin dit :

    Lapin malin. Il faudrait aussi que tu montes un comité  » Ras le bol des marchés de Noël ! « . Trop ! Cela et les pavillons enguirlandées avec des biches.

    Par ailleurs, ne pas oublier ce soir le dîner chez les Combézarec. Alix prépare les bouchées à la Reine, et soyons fou, une bouteille de Crémant venue de son cousin Tancréde est au frais. Tancrède ? Tancréde de Branleville, celui qui a reprît un vignoble prés d’Angers. L’épouse de Tancrède – une Mahon des Fourches-a écrit des livres pour enfants for mi da bles ! Dernier détail. Îl faut y être à 20H, ainsi vous aurez le défilé des sept enfants en pyjama, le cheveu lisse et eaudecologné…Bref une belle assemblée de collants verts bouteilles sous jupe culotte !

  29. nath35 dit :

    et oui martin, nath35….ça fait un peu camionneuse mais j’aime ça!na!hihihi!!
    je vois que même barnabéaimelecafé est là! j’adore son blog!!!!

    à bientôt petit lapinmalin!!! et comme dirait cocophonie, viens donc derrière la rocade….prendre l’air frais de la campagne, tu adores ça non???? et c’est ça le pire!!! c’est que lapin malin trouve que rennes sent le pipi, mais elle ne viendra même pas rendre visite à ses copines « bouzeuses » qui n’habitent qu’à 15 bornes de rennes et qui respire nt le bon air pur!!…..
    allez bon we!
    nath35

  30. Martin dit :

    NATH 35 . Ca c’est du pseudo ! J’tecopie et t’envoie des 88 ! Remember les 80′s…

    Et vive lapin malin. Et c »est bien la première fois que j’ai mon pc allumé un samedi soir. Le net commence à m’amuser vraiment.

  31. mariette dit :

    Rennes, c’est pas déjà un poil mieux que Laval où d’autre trou du c..l de France…c’est mieux que les champs de betteraves du nord, non?

  32. Eugénie dit :

    Je suis trés triste de ne plus avoir de nouvelles de Lapin.

    Cela devenait drôle ce blog, cet échange, ce carrefour.

    Tant pis.

    Libérez Lapin Malin !

  33. Péjidé dit :

    Vous êtes parfois vraiment marrante, mais parfois vulgaire, dommage.

  34. donqui dit :

    première lecture pour moi de lapin malin dont la causticité tient quand même plus du félin que de lapin.
    Je fuis les ventes, mais quand par hasard ou infortunée pression des copines, j’y suis , je prends toujours un malin plaisir à NE RIEN AChETER !
    C’est une petite revanche jouissive sur un système de pression du porte monnaie de la bourgeoise…
    A bientôt,car je reviendrai vous lire.

  35. Ventes Privees dit :

    Il y a vraiment de bonnes affaires à faire avec les ventes privées, qu’elles soient en petit comités comme au début ou bien proposées sur de grands sites en général on fait toujours de très bonnes affaires et en ces temps de crise ce n’est pas négligeable.

Laisser un commentaire