LE GOÛTER D’ANNIVERSAIRE

Drrrrrrrrrring !

L’ainé se précipite en renversant tout sur son passage (en l’occurence son petit frère et un cendrier qui déborde de billes et de centimes), le second pousse un hurlement, le troisième s’accroche à ma jambe, le chien aboie : on a sonné. C’est le début d’une longue aventure : deux heures et demies de cauchemar pour fêter l’anniversaire de l’ainé. Il y a huit ans, jour pour jour, j’étais ligotée sur une table, découpée en deux, recousue en trois, serrant dans mes bras un petit chef d’œuvre. Une franche partie de rigolade… Et bien chaque année à la même date, on peut dire que c’est ma fête.

Alors que je devrais être couverte de cadeaux, de baisers, hissée sur un trône de pétales de roses du Guatemala, acclamée par les miens, me voilà martyrisée par seize gamins. SEIZE !!!! a hurlé mon mari. Chéri, impossible de faire autrement. Entre les invitations à rendre, les vexations à éviter, deux filles pour faire diversion, celui qu’on invite parce qu’il offre « des cadeaux hyper chers », le fils de ma meilleure amie et accessoirement son frère qu’il a daigné inviter dans sa grande bonté… le compte est bon.

Ils sont malheureusement tous d’une ponctualité désarmante. À quatorze heures 06, ils sont tous là. « Ouhh ! Madame ils font l’amoûûûr ! » je me retourne d’un trait : mon fils se fait serrer par une gamine en survêtement Barbie. On peut dire qu’il l’a choisie entre mille, elle agite une queue de cheval dressée sur le crâne et me regarde en tordant la bouche dans tous les sens.

Après une heure au parc de diverses parties de relai, belotte, chat glacé et autres, nous rentrons. Nous allons goûter, deux règles en or : jamais de verres en plastique (97,8 % de renversement de liquide) et pas de ballons de baudruche (ça les excite). Je bourre les invités de gâteaux, je les force à reprendre de tout, et j’arrose l’ensemble de quelques litres d’Oasis. Mission réussie : le solide gonfle dans l’estomac et le volume sonore a diminué. Quelques bonbecks, il faut s’arrêter : je sens qu’ils sont barbouillés. « Madame c’est où les toilettes ? me demande une petite voix. J’indique le lieu-dit tout en précisant « qu’on fait bien bien attention à ne pas faire pipi à côté, c’est d’accord Marc-Alban ? ». Je suis très très gentille car il faut que mon fils soit réinvité partout. Ouverture des cadeaux : la chair de ma chair me désespère. « Quoi ! c’est un truc de fiiille !! » « la moto Playmo… je l’ai déjà… » « Un DVD de Babar ! et mais tu me prends pour un minus ou quoi ?? ». Je souris, j’embrasse les enfants, je suis exquise. Soudain le plus malin d’entre eux, Kevin, celui qui a les doigts dans son nez depuis une demi-heure et tripotte avec ses mains pleines de gras mes bibelots en argent, lance une idée satanique « M’dame, on peut jouer dans les chambres ? ». Mon poul s’accélère, s’ils montent je suis perdue. Mais j’ai un flash « Et pourquoi, avant que vos Mamans n’arrivent, on ne regarderait pas un petit DVD ? » . Leurs yeux brillent, mon idée est la meilleure. Je les colle dans le noir devant Superman 4, le tour est joué.

Drrrrrrrrring… Ah ! Elles arrivent ! La mère à Kimberley reprend sa gamine « Où k’il est ton sweet ma puce ? », je rends les trésors à leur génétrice, je propose à la mère de Marc-Alban de rentrer « non, merci, tu es gentille mais je me dépêche : Marie-Priscille a son atelier liturgique… ».

Je suis assommée. Je me surprends à penser à mes copines célibataires, qui, à l’heure qu’il est, se repoudre le nez avant de filer au resto… Ça me prend de temps en temps…

10 Réponses à “LE GOÛTER D’ANNIVERSAIRE”

  1. Mumu dit :

    Bravo: C’est exceptionnel.
    C’est encore mieux que AGA.
    Continuez les filles

  2. Lily dit :

    Bon j’avoue.. meme les celib vous les faite marrer.. votre blog a traverse la manche… et en grande fan de AGA, je suis d’accord avec mumu.
    Et merci pour avouer que qqfois la vie de celib fait envie aussi!!!
    Lily

  3. Sybille dit :

    Merci pour ce nouveau post !
    J-2 avant l’anniversaire de ma fille …. 10 monstres de 4 ans sur mes fauteuils Directoire… ouillllllllllllle ! Alors cette année, j’ai acheté les traditionnelles fraises tagada, le mauvais coca, les chupachups et …. le dolipran pour bibi à 18h00 (avec une ‘tite bière pour oublier) !

  4. lapinmalin dit :

    Merci à toutes et à tous pour vos commentaires ultra sympathoches… Bonne chance pour les anniv’ à venir (j’en ai encore deux…) . Haut les cœurs, haut les seins !

  5. underworlds dit :

    Coucou,
    Je suis tombée sur ton blog par hasard et j’ai franchement adoré et beaucoup rigolé. J’ai déménagé pour la campagne depuis juillet et je me reconnais beaucoup dans tout ce que tu racontes !!
    Ha la province, ces commerçants, son calme… je n’aurai pas mieux raconté que toi !
    A bientôt,
    Under.

  6. Rose Fushia dit :

    mes enfants n’ont pas encore l’age des annivesaires mais qu’est ce que j’ai ri !!!!!!

  7. Elanora dit :

    Oui mais avec tout ca, ce n’est pas encore cette annee qu’on fera anniversairea la maison: une salle, un animateur/animatrice larecette du bonheur, les anniversaires me terrifient, j’ai deja morfle pour les naissances, hors de question que je remette ca trois fois par an! ;)

  8. Nath46 dit :

    j’ai dû m’y reprendre à trois fois pour lire tout : entre temps je filais m’essuyer les yeux avec un mouchoir !!!!!!!! merci !!!!!!!!!!!! j’ai eu ma dose de rire today ! trop bien !!!! et Bisous à Marc-Alban !

  9. gaëlle renard dit :

    Bonjour les filles,
    demain mardi, l’entrepot à paris (vous vous souvenez?) organise une soirée débat sur les bloggeurs et gueuses. Je suis animatrice sur parentheseradio, une radio récente qui s’adresse complètement aux parents. Mon émission s’appelle Baby Boom et a lieu tous les jours entre 11 et 13H. Demain, juste avant de parler d’autisme (le sujet du jour, un peu lourd), je voudrais comme chaque jour passer une demi-heure sur l’actualite des mamans. J’aimerais notamment tirer un coup de chapeau aux mamans bloggeuses. Seriez-vous prête à témoigner?
    Merci de me répondre sur gaelle.renard@parentheseradio.fr ou en m’appeant sur le 06 12 50 41 58.
    Pour mieux nous connaître, vous pouvez nous écouter (et en profiter pour visiter notre site) sur http://www.parentheseradio.fr
    J’attends de vos nouvelles, avant 11 heures si possible!Gaëlle Renard, journaliste parenthèse radio, chroniqueuse sur Les maternelles France 5.

  10. Martin dit :

    J’ai tout lu !

    Vite la suite !

Laisser un commentaire