LE NOUVEL ACCESSOIRE À LA MODE : UN ENFANT PRÉCOCE

Cette semaine, mon meilleur ami (Elle Magazine), me propose une triple page sur les accessoires indispensables pour la saison à venir : néo-escarpins, besaces, foulard customisé, low boots, ceinture etc… Mais je ne vois nulle part le must have de ma ville de province chérie… Ne me dîtes-pas que… si ! Les journalistes ont oublié l’outil indispensable, celui qui mérite sa première place au rang des accessoires de la rentrée : l’enfant précoce.

C’est le must ici. Et tout le monde a le sien, sauf moi, comme d’hab. Je décide de mener l’enquête, si ça se trouve j’ai une portée !! Comment sait-on si l’on possède un enfant précoce ? Rien de plus simple : on le fait tester. On va chez une psychologue et on va tous voir la même. THE spécialiste des enfants précoces : elle arrive à en détecter un par famille. Parfois deux. Et depuis, elle roule en cabriolet BMW et elle part en vacances aux Bermudes. OK. Mais, me direz-vous, pourquoi l’a-t-on fait tester ? J’interroge au hasard Bernadette, dont l’ainé est devenue « enfant précoce » en avril dernier. D’abord les parents se sont inquiétés : Amédé connaissait par cœur le régime alimentaire de TOUS les dinosaures, c’était un petit garçon différent, assez angoissé « Maman, lui-a-t-il demandé un soir, si la Terre tombe, où est-ce qu’on va aller ? ». Ah… je pensais que c’était plus mathématiques que ça…Un truc un peu à la Rain Man…un gamin qui saurait instinctivement combien font 847×698. Bernadette a vu mon air déçu et rectifie : enfin… il a le niveau intellectuel d’un enfant de douze ans alors que… (mine modeste, battement de paupières nostalgique) il n’en a que six… Immédiatement je lui demande combien de classes il a sautées, il doit être en cinquième à 5 ans !! Non, il reste en CP pour le moment, la psy dit que c’est mieux qu’il reste avec les enfants du même âge. Maline la psy, hé ! Et la maîtresse dans tout ça ? C’était terrible, soupire Bernadette, elle n’avait rien vu du tout. Cette gourde pensait qu’il avait un problème d’audition… Et à part ça ? Quand il se sent incompris il jette toutes ses affaires par terre (les miens ausssi !!!!), il veut devenir paléonthologue et apprendre le latin. J’ose demander si le latin c’est pas rapport aux maximes d’Astérix et Obélix… Sourire condescendant. Bernadette me regarde : « c’est dur de comprendre les problèmes de précocité. Mais c’est un tel souci pour nous… ». Je sais ce qu’elle ressent : la beauté physique de mes enfants est un problème difficile à gérer. Et comme je suis convoquée régulièrement chez les maîtresses, je me demande si par hasard, je n’aurai pas moi aussi un enfant précoce ?

13 Réponses à “LE NOUVEL ACCESSOIRE À LA MODE : UN ENFANT PRÉCOCE”

  1. Sybille dit :

    tiens, c’est très tendance dans mon bled, …. zon toutes un enfant précoce (même 2 qqfois!) ! et faut prendre son courage à 2 mains pour fowarder ton blog, …. j’ai eu peur de les vexer …
    mais yess ! je l’ai fait ! moi aussi suis contre le terrorisme !

  2. SLM dit :

    Mais c’est la même chose ici !!! Mais il faut remarquer que le gêne de l’enfant précoce semble plus fréquent chez les garçons, surtout si ce sont des ainés, les suivants bof, les filles vraiment rarement !! jsuis mdr !!!

  3. Elanora dit :

    He! tous ceus qui ont gagne ont joue! Moi j’ai meme joue deux fois…la directrice et moi etions en train de devenir tellement intimes qu’elle m’aurait presque appelee par mon petit nom: Mon aine convoque cette semaine, mon aine convoque la semaine derniere, mon aine averti de discipline (pour quoi? pour BA-VAR-DAGE!) bref, moi je veux bien qu’on me fiche la paix, mon premier averto, j’avais dix-sept ans et c’etait pour m’etre beaucoup plus amusee que ce pauvre gosse: diagnostic de la brave dame: la precocite!
    Ca m’a coute 240€ (oui, tout rond, un appart’ avec vue sur la Tour Eiffel, ca se paye!) d’apprendre ce que je savais deja: mon aine l’est intelligent (ben oui, hein, ca, je savais, c’est le mien!!) mais l’est pas precoce, l’est juste bavard!
    Il ne me reste plus qu’a m’acheter un nouveau sac a main!

  4. opio dit :

    enorme c’est énorme… mince alors meudon en fait c’est la province !

  5. 100cultures dit :

    Génial! :D
    C’est à se demander ce que c’est qu’un enfant normal… Ah oui, tiens, j’ai dû le voir sur une affiche: vous savez, cette pub de Canal J où un gamin blond s’affale sur son skate parce qu’il a un papy ridicule qui sort son dentier pour le faire sourire… Ah! Il mériterait tellement mieux que ça, le pauvre… Une jolie journée devant la télé, par exemple, où il pourra être très intelligent sans être précoce, très mignon sans être beau, très sage sans être en train de se poser des questions sur l’infini… Précoce… précoce sur quelle moyenne, au fait?

  6. mamina dit :

    De mon temps (vas-y Mamie …..) les moches n’étaient pas précoces avant au moins la 6°. Avant, ils étaient curieux, débrouillards, intelligents …. et quand ils *mm*rd***nt trop leurs parents ils prenaient une fessée (j’en connais une qui est même passée sous la douche froide, ça calme). Mon 3° a réinventé TOUT SEUL l’engrenage avec des L*g*. Tu vois papa quand ça tourne dans ce sens là et bin l’autre y tourne ……. Mais c’est MON fils et il était plus intelligent que tous les zotres gosses pas beaux des voisins :o ))

  7. Karinette dit :

    C’est bien ce que je me disais l’année dernière. Que j’étais la seule maman complètement ringue.. Car dans la classe de ma fille (grande section), TOUS les enfants étaient précoces !!! Et oui, complètement out car ma fille est tout à fait « normale », ni plus en avance ni plus en retard que les autres.

    Et c’est vrai que cela m’énerve, d’entendre « oui mais mon fils/ma fille est précoce »…

    On a un couple d’amis qui nous sort cette litanie systématiquement. Moi je dirais que leur fils (7 ans) est complètement inhibé, limite neuneu. Et ils ont vu dès les premiers mois que leur fille est précoce… Elle a 2 ans 1/2 et croyez moi, je ne vois rien de précoce en elle !!!

  8. vitamina dit :

    Bonjour,
    Enfant surdoué, précoce, trop intelligent pour suivre un parcours scolaire classique, tellement intelligent qu’il est bien normal qu’il ne soit pas cadrable… quel parent effectivement ne voudrait pas avoir le sien, ça peut faire bien en société. Il y a de ces parents effectivement, et j’en ai rencontré qui harcèlent les professeurs et les psy pour décrocher l’étiquette à la mode… et puis il y a ceux qui n’ont rien demandé. Ceux dont les enfants sont en vrai souffrance de décalage, ceux qui lors d’une grossesse suivante prient pour que le nouvel enfant soit tout sauf « précoce ». Ceux qui paniquent parce que leur enfant n’arrive pas à s’intégrer après avoir été étiqueté « débiles » en primaire parce que d’un comportement socialement décalé. Et si la clé était de changer ce terme de « précoce » ou « surdoué » pour un autre moins pseudo élogieux mais plus proche de ces enfants qui sont certes très intelligents mais surtout sursensibles.

  9. Camille dit :

    Ca fait rire hein ? Moins quand on en a un « vrai » à la maison. Un pour qui la vie est une souffrance. Ah, là, ça fait moins rire…
    C’est fun d’être différent, « trop », « pas assez », pas dans la norme ? Pas trop non.
    Ah, tiens, et si tu remplaçais « précoce » par « handicapé ». T’oses pas ? L’état français, lui, l’a reconnu comme ça. Les parents de vrais précoces le voient comme ça aussi…

  10. Babeth dit :

    ben sur le coup je suis d’accord avec vitamina et Camille. Amélie a été cataloguée autiste, dysphasique, attardée… avant, après de longues années, d’être enfin diagnostiquée « précoce ». J’aime pas le mot non plus, elle n’est ni en avance ni super intelligente, c’est juste qu’elle réfléchit différemment. Avoir passé quatre ans à être considérée comme handicapée, c’était pas super, et je vois pas la précocité comme un truc à la mode (enfin si, y’a vraiment des parents pour qui ce serait le pied mais bon, passons) mais plutôt comme un truc qui a pourri la vie d’Amélie. Maintenant qu’on le sait, on fait avec, elle-aussi, et ça va mieux. Et son sale caractère, c’est pas parce qu’elle est précoce, c’est parce qu’elle est chiante, nuance :-)

  11. mouajeu dit :

    C’est exactement pour ce genre de billet que j’évite de parler de la précocité de mon accessoire de mode…. C’est vécu comme si je balancais « j’ai plein de fric! ». Sauf que mon fils il a du mal à avoir des amis, sa classe actuelle ne lui correspond pas, et je joue à l’équilibriste tous les jours pour qu’il ne se sente pas trop à côté de la plaque… Le taux de suicide chez les ados précoces est plutôt moche, le taux de réussite scolaire est plutôt bas… Mais vous avez certainement raison,quelle pétasse je fais de vivre ça au quotidien!

    Comme quoi, votre billet se rapproche surtout d’un racisme ordinaire…

  12. un internaut arrivé par hasard sur cet article dit :

    J’ai eu une folle envie de rire en lisant cet article assez moqueur pour avoir été moi même « enfant surdoué ». Je pense que toute ces inepties risquent de poser des problèmes aux générations futures. On essaye de valoriser des enfants sans potentiel supérieur par rapport a des enfants du même âge mis dans un autre cadre de vie et d’éducation.

    Ces enfants « précoces » ne sont que des enfants tout ce qu’il y a de plus ordinaires à qui l’on a ajouté le fardeau d’être meilleurs que les autres.

    On est ici en présence de « nivellement par le bas » car plutôt que d’élever le niveau de l’éducation, on considère les enfants moins bon comme des élèves classiques.

    En conclusion laissez croire !!

  13. opio dit :

    Hahahaha, mortel, je retombe sur ce billet d’il y a 5 ans, avec mon commentaire vintage ! mouarf !
    en 5 ans mon bichon il s’en est passé des choses, j’ai réussi à chopper ma précoce moi aussi !!! OUEEEEEEE ! et gratos en plus, et oui le truc c’est de réussir à le faire tester par la psy scolaire : ça dans le ELLE ils en parlent pas hein ? PAN ! parce que bon OK t’as un précoce, maintenant tu le sais, t’es content, mais il est toujours aussi chiant le môme… ben heureusement que j’ai pas foutu le prix d’une anse de Jerome Dreyfuss là dedans !

Laisser un commentaire